L’alimentation de la personne âgée

On estime, en Europe, la prévalence de la dénutrition entre 5 et 10 %. Elle est supérieure dans la population française âgée, dont la proportion de plus de 75 ans atteindra en 2050 une personne sur cinq (données Insee) dont deux millions d’individus déments (projection de la cohorte Paquid 2003).

La malnutrition évoluera en parallèle tant en ce qui concerne d’abord la dénutrition et, à un moindre degré, l’obésité.

Face à ce problème de santé publique plusieurs Plans Nationaux Nutrition Santé ont été mis en œuvre dont le plan actuel 2018/2022.

Les professionnels infirmiers libéraux et salariés ont donc plusieurs rôles à jouer vis-à-vis de ce problème :

  • Un rôle éducatif à une alimentation saine et équilibrée
  • Un rôle de prévention de la dénutrition
  • Un rôle de dépistage et d’évaluation de la dénutrition
  • Un rôle dans la mise en œuvre des thérapeutiques prescrites en cas de dénutrition

Objectifs

  • Faire les liens entre alimentation et nutrition
  • Préciser les facteurs pouvant modifier le comportement alimentaire et la nutrition de la personne âgée
  • Identifier les conséquences de la malnutrition
  • Évaluer le statut nutritionnel de la personne âgée
  • Prendre en charge une personne âgée dénutrie
  • Développer les compétences professionnelles pour protéger l’équilibre alimentaire de la personne âgée et prévenir la malnutrition

ces thèmes peuvent vous intéresser